I – PHASE DE PREPARATION

Après l’annonce de l’arrivée du Pilote Social sur site (courrier du bailleur à l’ensemble des locataires) et après la réception du listing des locataires, le pilote social s’engage une semaine avant sa prise de rendez-vous à  déposer à l’ensemble des locataires un courrier annonçant son arrivée, en laissant ses coordonnées mail et téléphonique.

La mission d’accompagnement social débute avec la réalisation du diagnostic social (rencontre d’environs 1 heure abordant les thèmes de l’enquête sociale et de la réalisation des travaux)

1 – Le diagnostic social

Rencontre individuelle avec les locataires

(étude sociodémographique de la population visant à dresser un portrait fidèle de la typologie des ménages; Enquête sociale visant à repérer individuellement les problématiques sociales et à formuler des préconisations auprès du bailleur et des instances compétentes; Sondage d’ambiance visant à mettre en évidence la perception que les locataires ont de leur logement, du bailleur et de la vie de quartier;  Sensibilisation au projet de réhabilitation et au processus de concertation renforcée.)

Un diagnostic par logement  condensé dans une synthèse générale reprenant les éléments principaux du diagnostic (photo instantanée reprenant la problématique de santé, mobilité, personne âgée, famille recomposée)

Lors du rendez-vous, nos pilotes sociaux remettent au locataire le livret d’information  préalablement validé par le bailleur.Une copie des diagnostics  réalisés en journée est envoyé, un rapport de synthèse reprend tous les éléments importants du rendez-vous.

(disponibilités du locataire, état de santé, problème liés à l’âge, la composition familiale…)

2 – Enquête  technique

Etablir un état des lieux avec la prise de photo du logement, des parties communes et de l’environnement du locataire.

3 – Présence à la réunion publique :

Explication des travaux, rôle du pilote social sur le terrain.

II – PENDANT LA REHABILITATION

Une concertation permanente

Durant la phase de travaux nos pilotes prennent les rendez-vous entre les différentes entreprises et les locataires, s’assurent que les rendez-vous soient honorés, gèrent les problèmes du quotidien.

– Présence physique à temps plein du lundi au vendredi de 09h00 à12h00 et de 13h30 à 17h30 (permanence possible le samedi)

– Mise en place d’une adresse mail dédiée à l’opération, d’un numéro de téléphone utilisable par tous les locataires durant la durée de l’opération.

– Organisation avec les locataires d’un moment concertation  autour de l’appropriation de l’espace collectif.

– Sensibilisation aux nouveaux modes « d’économie d’énergie »

– Informer/ échanger avec les locataires par courriers, téléphone sur les futures échéances des travaux par le biais d’une note, d’un journal de la réhabilitation.

– Tenue d’une permanence, visite au domicile ou à la base vie

– Suivi de chantier, participation aux réunions de chantier

– Remontée et suivi des doléances des locataires,

– Collaboration avec les entités

(Comité national des locataires), syndicat des locataires …

III – APRES LES TRAVAUX.

– Réception des travaux et levée des réserves

– Fête de fin des travaux

– Enquête de satisfaction

LES ATOUTS :

Pour le bailleur : humaniser le projet de réhabilitation afin que celle-ci ne soit pas seulement technique et qu’elle revêt un aspect participatif innovant.

Pour le Maitre d’Œuvre : désamorcer les situations pouvant troubler la réalisation des travaux de réhabilitation.

Pour les locataires : se réapproprier son immeuble, son environnement et être responsabilisé quant à son devenir, sa pérennité, sa sécurité, son environnement.